Cartons d'invitation à un déjeuner et à une réception en l'honneur d'Hô Chi Minh
4 juillet 1946

 

 

 

 

 

Le  général Clark en Indochine avec le général Salan et le gouverneur général Letourneau au printemps 1953

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lettre d'Hô Chi Minh au général Salan
10 juin 1947

 

Note dactylographiée signée de Leclerc 

 

télégramme du général de Lattre au général Salan
29 juillet 1951

 

 

 

télégramme du général Salan remerciant le général de Lattre
30 août 1951

Lettre du ministre Letourneau au général Salan lui annonçant sa nomination au poste de commandant en chef
2 avril 1952 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lettre du général Clark au général Salan datée de décembre 1952

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo d'Hô Chi Minh dédicacée au général Salan

 

 

-         Embarque pour l’Indochine par avion le 10 octobre 1945, est nommé commandant des forces françaises de Chine et d’Indochine du Nord, le 29 octobre 1945, par le général Leclerc, lui-même commandant supérieur des troupes en Extrême-Orient, l’amiral Thierry d’Argenlieu étant Haut-Commissaire en Indochine

       P9.jpg (28700 octets) 

-         En mission à Tchoung King (aujourd’hui Chongqing) du 7 janvier au 2 février 1946  auprès du gouvernement chinois pour y conduire les conversations relatives au retrait des forces chinoises stationnées au Tonkin et à leur relève par les forces françaises

-         Rencontre Hô Chi Minh, à Hanoï, le 8 février 1946, qui le met en garde contre le débarquement de troupes françaises au Tonkin.

     

-         Participe le 6 mars 1946 à Hanoï à la cérémonie de signature des accords franco-vietnamiens paraphés par Hô Chi Minh, Vu Hong Khanh et Jean Sainteny reconnaissant la République du Viêt-Nam, état libre, membre de l’Union Française

-         Quitte ses fonctions de commandant du nord de l’Indochine le 1er avril 1946

-         Participe du 17 avril au 11 mai 1946, en tant que chef de la mission militaire française, à la conférence préparatoire franco-vietnamienne de Dalat réunissant des représentants de la France et des délégués du Viet-minh (dont Giap)

-         Désigné par l’amiral d’Argenlieu pour accompagner Hô Chi Minh à la conférence de Fontainebleau, quitte Hanoï en avion en sa compagnie le 30 mai 1946 et rallie Paris le 22 juin 1946 en passant par Rangoon, Calcutta, Agra, Le Caire, Biskra et Biarritz

-         Participe en tant que chef de la commission militaire française, du 6 au 30 juillet 1946, à la conférence franco-vietnamienne de Fontainebleau qui est un échec

                           

                              

 

-         Cité à l’ordre de l’Armée le 18 août 1946 pour son action en Chine et en Indochine du Nord

-         En métropole jusqu’au 16 mai 1947

-         Prend le commandement des troupes françaises en Indochine du Nord le 25 mai 1947

                 

-         Promu général de division le 1er septembre 1947

-         Conçoit et conduit en octobre 1947 l’opération « Lea » contre le Viet-Minh où il manque de peu la capture d’Hô Chi Minh

-         Cité à l’ordre de l’Armée le 11 janvier 1948 pour cette opération

-         Commandant des forces terrestres en Extrême-Orient, puis commandant supérieur par intérim des Troupes en Extrême-Orient, du 10 février au 10 juin 1948

-         De retour en métropole le 30 juillet 1948, est élevé à la dignité de Grand Officier de la Légion d’Honneur par décret du 27 octobre 1948

-         Est mis à la disposition du ministre des Forces Armées du 1er décembre 1948 au 31 août 1949

-         Directeur des troupes coloniales du 1er septembre 1949 au 11 décembre 1950

-         Nommé Adjoint opérationnel auprès du Haut-commissaire de France et commandant en chef en Extrême-Orient (général de Lattre de Tassigny) le 14 décembre 1950

-         Prend le commandement de la zone opérationnelle du Tonkin à Hanoï le 29 décembre 1950 et y est en outre chargé des fonctions de commissaire de la République par intérim au Nord-Vietnam

-         Mène et gagne, sous les ordres du général de Lattre, la bataille de Vinh Yen du 14 au 19 janvier 1951 avec 13 bataillons, trois groupes d’artillerie et des chars contre 24 bataillons Viêt-minh armés de mortiers, de bazookas et de canons de 75,

          ce qui lui vaudra d’être cité à l’ordre de l’armée le 27 juillet 1951

-         Reprend ses fonctions d’adjoint militaire au général de Lattre, Haut commissaire de France en Indochine et commandant en chef, à Saïgon, le 10 février 1951

-        Assure provisoirement le commandement en chef des Forces terrestres, maritimes et aériennes pendant les absences du général de Lattre en mission à Singapour, en métropole et aux Etats-Unis, puis durant sa maladie

       P13.jpg (56092 octets)

-         Chargé des fonctions de Commissaire de la République au Sud-Vietnam à partir du 1er août 1951

-         Promu général de corps d’armée le 1er septembre 1951

          P14.jpg (43509 octets)

-         Mène et gagne la bataille de Nghia Lo du 2 au 11 octobre 1951 contre la division Viêt-minh 312

-     Pour cette action, est cité à l’ordre de l’armée le 11 décembre 1951

-         Prend au Viêt-minh le chef-lieu de la province Muong de Hoa Binh le 14 novembre 1951 et y mène une bataille d’usure contre l’ennemi.
-   A cette occasion est cité à l'ordre de l'armée le 10 avril 1952 ; il retirera ses troupes d’Hoa Binh le 22 février 1952 pour les engager dans des opérations de nettoyage du delta

-         Après la mort du général de Lattre en janvier 1952, est désigné le 9 avril 1952 pour assurer les fonctions de commandant en chef des Forces terrestres, maritimes et aériennes en Extrême Orient

          P15.jpg (90499 octets)

-         Est élevé à la dignité de Grand-Croix de la Légion d’Honneur par décret du 28 août 1952 et cité à l’ordre de l’armée le 25 septembre 1952

-         Crée un camp retranché à Na San qui repousse en décembre 1952 les attaques des forces Viêt-minh et leur inflige de lourdes pertes

 

 

 

       

        P16.jpg (50304 octets)

-         Quitte son commandement le 28 mai 1953 avec une nouvelle citation à l’ordre de l’armée ( du 23 mai 1953 )

-         Arrivé en France le 15 juin 1953, est nommé Inspecteur Général de la Défense en surface du territoire métropolitain à compter du 1er janvier 1954

-         Du 15 au 25 mai 1954, après la chute de Dien Bien Phu, fait partie de la mission d’information en Indochine dirigée par le général Ely

-         De nouveau en Indochine le 8 juin 1954 en tant qu’adjoint militaire du général Ely nommé commissaire général et commandant en chef en Indochine

-         Replie les Forces dans le delta du fleuve rouge pour préserver le maximum d’unités, en majorité vietnamiennes, avant la conférence et les accords de Genève qui conduisent au cessez le feu à partir du 27 juillet 1954, puis au retrait des forces françaises au sud du 17ème parallèle

-         Règle l’évacuation de populations Nungs au sud du 17ème parallèle et intervient fermement pour obtenir la restitution par le     Viêt-minh des prisonniers encore vivants (dont beaucoup dans un état physiologique déplorable)
-         De retour en France le 27 octobre 1954

 

Paris Match, 6 décembre 1952
Le général Salan en compagnie du général de Linarès sur l'aérodrome de Na-San